Nos dernières conférences


 Si vous souhaitez participer à l'une de nos conférences, n'hésitez pas à nous contacter afin de réserver votre place.

 

Nombre de places limité !

 

Les conférences sont réservées exclusivement à nos adhérents.

 


Conférence du 18 novembre 2017


Tristes naissances dans le Vexin du XVIIIe siècle

Le poids de l'illégitimité

par Françoise Waro

Présidente de la Société historique

Auteur(e) de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur le Vexin, Françoise Waro a dépouillé des dizaines de liasses d’archives.

Parmi elles, quelques pépites, comme ces témoignages sur les naissances illégitimes qui lui ont permis de restituer, dans la mesure du possible, les circonstances des accouchements mais aussi le devenir des jeunes mères parfois confrontées à des situations inextricables.

Françoise Waro, présidente de la Société historique de Pontoise
Françoise Waro, présidente de la Société historique de Pontoise

Conférence du 14 octobre 2017


Le commandant Bossut et le quartier Bossut

à Pontoise

Patrick Lapalu est archiviste aux Archives départementales du Val-d’Oise, amateur d’histoire, Patrick Lapalu est titulaire d’une maîtrise d’histoire à la Sorbonne relative à l’étude sociologique d’un régiment étranger de l’ancien Régime, sous la direction de M. André Corvisier. 

Il a également rédigé un article sur le « Royal Italien. 1671-1788 », publié dans la Revue historique des Armées (n°1, 1986), et un autre sur « Les gardes d’honneur sous le Premier Empire de l’actuel Val-d’Oise », publié dans les Mémoires de la Société historique et archéologique de Pontoise, du Val-d’Oise et du Vexin (tome 83, 2000). 

La conférence sur le commandant et le quartier Bossut de Pontoise a eu pour but de faire découvrir une personnalité militaire qui s’est distinguée à la charnière des XIXe et XXe siècles. La destruction récente du Quartier de cavalerie Bossut (en 2009-2010) a été l’occasion de revenir sur la relation entre la Ville de Pontoise et l’Armée au sein de la France du XXe siècle. 

Patrick Lapalu, responsable du service des archives anciennes, modernes et privées aux Archives départementales du Val-d'Oise.
Patrick Lapalu, responsable du service des archives anciennes, modernes et privées aux Archives départementales du Val-d'Oise.

Journées Européennes du Patrimoine les 

16 et 17 septembre 2017


 Exposition de costumes anciens :

Un siècle de mode féminine à Pontoise 

(1820-1914)

Lors des journées du patrimoine des 16 et 17 septembre derniers, une exposition exceptionnelle a été présentée à la Société historique. 

 

Ce parcours à travers cent ans de mode féminine à Pontoise a ébloui plus de 650 visiteurs émerveillés par les costumes exposés et également par la mise en scène.

Nous tenons à remercier les bénévoles, en particulier nos collègues du CA Maria et Odile, qui, depuis le mois de février dernier, ont grâce à un travail laborieux permis de présenter cet ensemble unique issu de trois fonds privés.

 

Nombre de nos visiteurs sont partis avec le regret que cette exposition soit éphémère, car l’envie d’y revenir était souvent soulignée. Certains sont venus de Paris et de banlieues lointaines, attirés par le thème. Nous tenons à leur dire que l’année prochaine verra une suite avec un projet couvrant la période allant de la Première à la Seconde Guerre mondiale. D’autres sont en cours de réflexion et nous vous en tiendrons informés le moment voulu.

 

Si quelques-uns d’entre vous possèdent des photogaphies, portraits et tenues anciennes qu’ils seraient d’accord pour prêter, nous en serons heureux. 

 

Merci à tous pour ces deux journées inoubliables !

 


Conférence du 20 mai 2017


Julie Vellay et Aline Charigot,

femmes de 

PISSARRO et de RENOIR

Nous connaissons déjà Bernard Pharisien, conteur et conférencier émérite, qui nous avait passionnés le 12 décembre 2012 avec sa prestation « Bornibus, une moutarde célèbre, une éphémère institution scolaire à Pontoise ». Conférence doublée d’un article plus complet dans nos Mémoires XCV (2013) : « Les Bornibus, des Pontoisiens oubliés ».

 

Bernard Pharisien, né en 1938, petit-neveu de la Belle Gabrielle, modèle favori de Pierre Auguste Renoir, s’est plongé, après une carrière dans l’Education nationale, dans ses racines familiales et dans l’histoire de son village natal d’Essoyes, entre Champagne et Bourgogne. Il en est résulté, en 1998, l’ouvrage Célébrités d’Essoyes, dans lequel les familles Bornibus et Renoir ont une place d’honneur, en 2009 Quand Renoir vint paysanner en Champagne, en 2012 Renoir, de vigne en vin à Essoyes. Enfin, en 2014, un volumineux ouvrage de 200 pages intitulé Gabrielle d'Essoyes qui fourmille de documents très intéressants et très approfondis sur la famille de Pierre-Auguste, de Jean Renoir et de leurs amis.

 

Chaque été, Bernard Pharisien invite touristes et passionnés à découvrir les lieux, lors de promenades contées : « Les matinales d’Essoyes », qui ont contribué à sortir la bourgade de l’anonymat.

Notre invité nous a fait partager les recherches qu’il a concrétisées, dans un moment chaleureux de partage de mémoire vivante qu'il ne fallait absolument pas manquer.

 

Bernard Pharisien, écrivain, conteur et conférencier
Bernard Pharisien, écrivain, conteur et conférencier

Conférence du 1er avril 2017


Vivre en Picardie au XVIIIe siècle,

des campagnes sous influence 

 

Hervé Bennezon est docteur en Histoire et docteur d’honneur de l’Université Paris-13 où il fut enseignant. En 2006, il a obtenu le Prix de la Chancellerie des Universités de Paris pour sa thèse Montreuil sous Louis XIV. Ses recherches portent sur l’univers mental et culturel des populations rurales de la Renaissance à la Révolution. Son ouvrage, intitulé La Vie en Picardie au XVIIIe siècle, du café dans les campagnes, a obtenu le « Prix des Talents de l’Histoire » du Conseil général et des Archives départementales de la Somme, où il est actuellement professeur-relais.

Son intervention nous a permis de très intéressantes comparaisons entre la vie d’autrefois en Picardie et celle des populations de notre région.

 

Ouvrages d’Hervé Bennezon :

- Montreuil sous le règne de Louis XIV, un village à l’ombre de Paris, Paris, Les Indes savantes, 2009, 494 pages.

- Histoire du Grand Paris, de la Renaissance à la Révolution, Paris, Perrin, 2009, 415 pages. Ouvrage en collaboration avec Robert Muchembled et Marie-José Michel.

- La vie en Picardie au XVIIIe siècle, du café dans les campagnes, Paris, Les Indes savantes, 2012, 398 pages.

 - Histoire d’Argenteuil, Paris, Valhermeil, 2013, 176 pages. Ouvrage en collaboration avec Martine Lagain et Sophie Marvaud.

Hervé Bennezon, docteur en histoire et docteur d'honneur de l’Université Paris-13
Hervé Bennezon, docteur en histoire et docteur d'honneur de l’Université Paris-13

Conférence du 11 mars 2017


Les chansons qui ont fait la guerre

Vous connaissez Marie-Thérèse Lhonoré, venue faire deux conférences très appréciées, auteure d’un article sur la guerre de 1870-1871 et d’un autre sur Louise d’Epinay parus dans nos Mémoires.

 

Agrégée d’histoire, elle est vice-présidente de l’Association pour l’histoire et le patrimoine de Deuil-La Barre, participe à l’animation du Musée Michel Bourlet de Deuil, prononce régulièrement des conférences historiques et publie des articles dans divers bulletins des associations d’histoire du Val-d’Oise.

 

François et Pierre Barrié, après des carrières commerciale pour l’un, professorale pour l’autre, trouvent maintenant du temps à consacrer à des activités musicales qui leur ont toujours tenu à cœur. Ils ne sont pas professionnels, mais prennent du plaisir à jouer et à chanter et nous ont fait partager ce plaisir puisqu’ils ont accompagné la conférence ! 

Marie-Thérèse Lhonoré, professeure agrégée d'histoire
Marie-Thérèse Lhonoré, professeure agrégée d'histoire

Conférence du 18 février 2017


De Maisons-Laffitte au Château de Franconville-au-Bois à Saint-Martin-du-Tertre

Le nom de Daniel Baduel est bien connu car il apparaît comme pigiste au journal L’Echo-Le Régional.

 

Après une carrière comme correcteur en imprimerie, il s’est consacré avec exigence à sa passion : l’histoire locale du Pays de France, et en particulier celle de Saint-Martin-du-Tertre.

Avec un principe fondamental : aller aux sources, au lieu de reprendre des bribes d’écrits précédents, parfois entachés d’inexactitudes qui se transmettent d’auteur en auteur.

 

Ses principaux ouvrages, très illustrés, ont représenté un travail considérable en moins de 20 ans : 

  • Briqueteries et tuileries disparues du Val-d’Oise, 300 pages
  • Saint-Martin-du-Tertre, un village, une histoire, 361 pages
  • Saint-Martin-du-Tertre, vers la modernité, 439 pages
  • Coauteur de L’école d’Écouen, une colonie de peintres au XIXe siècle, 151 pages
  • Le château de Franconville-au-Bois à Saint-Martin-du-Tertre, 2014, 170 pages

Il a rédigé par ailleurs des brochures plus modestes et de nombreux articles, comme celui sur l’histoire 

des cloches de l’église Saint-Martin, de son village.

 

C’est avec satisfaction que nous avons accueilli ce conférencier nous venant de la forêt de Carnelle, 

adhérent actif de notre société historique.

Daniel Baduel, historien de Saint-Martin-du-Tertre
Daniel Baduel, historien de Saint-Martin-du-Tertre

Conférence du 14 janvier 2017


La Grande Guerre en Vitrail

Après un cycle de conférences à thème archéologique, nous renouons avec la commémoration de la Grande Guerre, et pour la première de l’année 2017, nous avons eu le plaisir d’accueillir Jean-Claude Lescure, professeur des Universités en histoire contemporaine à l’université Cergy-Pontoise.

 

Jean-Claude Lescure, entre autres auteur ou co-auteur de notices, d’articles, d’ouvrages et d’émissions télévisées consacrés à l’Histoire contemporaine, s’est attaché pendant quatre ans à recenser des témoins méconnus de la Grande Guerre : les vitraux. D’une grande richesse historique et iconographique, ils mettent en scène le quotidien, les lieux, les hommes, les actions militaires du conflit. Ils ont, pour la plupart, été réalisés moins de vingt ans après sa fin, alors que les souvenirs sont proches, et que nombre de maîtres verriers sont passés par les tranchées ou ont eu des proches mobilisés. 

 

C’est cette source étonnante, émouvante et passionnante qu’il nous a présenté lors de sa conférence.

 

 

Jean-Claude Lescure, professeur des Universités en histoire contemporaine à l’université Cergy-Pontoise
Jean-Claude Lescure, professeur des Universités en histoire contemporaine à l’université Cergy-Pontoise

Conférence du 10 décembre 2016


Dans et autour de l'Epte, fouilles archéologiques terrestres et subaquatiques à Saint-Clair-sur-Epte

 

Par 

Benjamin CEINDRIAL du club d'archéologie subaquatique du Val-d'Oise (CASAVO)

Stéphane REGNARD du centre de recherches archéologiques du Vexin Français (CRAVF)

et Anne KUCAB (CRAVF-CASAVO)

 

Le centre de Recherches archéologiques du Vexin français (CRAVF), créé en 1963, participe à la connaissance de ce territoire au moyen de prospections et de fouilles (on lui doit notamment les fouilles du site de Genainville de 1960 à 1990, ainsi que celles de nombreuses nécropoles mérovingiennes).

 

Depuis 1965, l’association édite la Revue archéologique du Vexin français et du Val-d’Oise, qui rend compte de l’actualité archéologique du département. Enfin, le CRAVF est très investi dans les actions de valorisation et de médiation du patrimoine (conférences, participations à diverses manifestations).

 

Depuis 2012, il collabore avec le CASAVO (Club d’archéologie subaquatique du Val-d’Oise) à Saint-Clair-sur-Epte. Ce club, fondé en 1991, a mené de nombreuses campagnes de fouilles dans l’Oise à la recherche de structures subaquatiques, notamment des franchissements de la rivière à Beaumont-sur-Oise, Bruyères et Persan. Il mène également des activités de médiation culturelle et de présentation de l’archéologie subaquatique en piscine. 

 

En 2008, le CASAVO entame des fouilles dans l’Epte à la recherche du franchissement de la rivière par la Chaussée Jules César. Huit ans après, les résultats des campagnes successives donnent à voir d’autres aménagements sur ses rives.

À travers cette conférence, le CASAVO et le CRAVF vous présenteront le résultat de leurs investigations sur terre et dans l’eau et tenteront de répondre à la question : que sait-on de la vie sur les bords de l’Epte ?

 

Stéphane REGNARD (CRAVF) à gauche, Benjamin CEINDRIAL (CASAVO) au centre, Anne KUCAB (CRAVF-CASAVO) à droite
Stéphane REGNARD (CRAVF) à gauche, Benjamin CEINDRIAL (CASAVO) au centre, Anne KUCAB (CRAVF-CASAVO) à droite

Conférence du 19 novembre 2016


Mourir à Pontoise au Moyen-âge, le cimetière du Martroy

Les fouilles du cimetière du Martroy de Pontoise par Jean-Gabriel Pariat, archéo-anthropologue.

    Jean-Gabriel Pariat est archéologue et anthropologue au Service départemental d’Archéologie du Val-d’Oise. Depuis 2006, ses recherches portent sur les peuplements anciens du département. Chercheur associé au Muséum National d’Histoire Naturelle, il a contribué à la découverte de plusieurs gisements funéraires dans le département au cours de ces dix dernières années (Pontoise, Cormeilles-en-Parisis, Persan etc.).

    Entre 2009 et 2010, des travaux d’aménagement des places du Grand et Petit Martroy à Pontoise conduisent à des interventions archéologiques urgentes suite à la découverte de sépultures. Les fouilles ont permis un véritable renouveau des études des cimetières du Martroy.

 

La salle de conférence était comble, 80 personnes étaient présentes à cette magistrale présentation du cimetière du Martroy par Jean-Gabriel Pariat.

 

Jean-Gabriel Pariat,  archéologue et anthropologue au Service départemental d’Archéologie du Val-d’Oise
Jean-Gabriel Pariat, archéologue et anthropologue au Service départemental d’Archéologie du Val-d’Oise

Conférence du 15 octobre 2016


L'environnement de Montmorency sous l'Ancien Régime

L’environnement de Montmorency sous l’Ancien Régime par Florent Mérot, ingénieur dans les services de l’environnement, auteur d’une thèse sur le sujet. 

Florent Mérot, professeur des écoles
Florent Mérot, professeur des écoles

Journées Européennes du Patrimoine

les 17 et 18 septembre 2016


Ces deux journées ont été l'occasion de vous retrouver dans nos locaux,  43 rue de la Roche à Pontoise.

 

L'exposition ayant pour thème,  La chaussée Jules César, une route vers l’océan...a connu un franc succès. Plus de 300 visiteurs!

 

La conférence dirigée par Aurélien Lefeuvre, archéologue, affichait complet.

70 personnes ont pu suivre cette très intéressante conférence animée avec brio.

 

Merci à tous nos visiteurs!

 

Aurélien Lefeuvre, archéologue
Aurélien Lefeuvre, archéologue

Ouverture exceptionnelle du site archéologique des Vaux de la Celle à Genainville les 17 et 18 septembre 2016.

 

A 3 km au sud de Magny-en-Vexin, venez visiter l'un des plus beaux sites gallo-romains d'Ile de France.

 

Les premiers résultats de la fouille de cet été 2016 vous serons présentés.

 

Grandiose!


Conférence du 21 mai 2016


La vie quotidienne dans les châteaux

d'Anne de Montmorency


Conférence animée par Thierry Rentet, maître assistant en histoire moderne à l'Université Sorbonne Paris XIII. Un voyage impressionnant à travers les nombreuses propriétés d'Anne de Montmorency avec un conférencier de grand talent.



Conférence du 09 avril 2016


Quand Pontoise fait son cinéma


Depuis 1955, Pontoise est un lieu de tournage prisé par de nombreux cinéastes. Ainsi la ville historique a pu accueillir de nombreux grands acteurs: Jean Marais, Francis Perrin, Jean-Claude Brialy, Claude Brasseur, Johnny Deep...

 



Conférence du 12 mars 2016


Rencontre avec le peintre William Thornley (1857-1935)


Geneviève Roche-Bernard, conservateur en chef du patrimoine et conseillère pour les musées viendra nous parler de William Thornley (1857-1935) peintre d'exception.

La conférence a eu lieu au château de Grouchy dans la salle Christian Gormelen à Osny.

Conférence suivie de la visite de l'espace Thornley à Osny



Conférence du 13 février 2016


Les Vestiges du fort Saint-Sébastien, un camp militaire sous Louis XIV dans la plaine d'Achères-Saint-Germain-en-Laye


Séverine Hurard, archéologue,ingénieure chargée de recherches à l'INRAP, a animé la conférence:

Les vestiges du fort Saint-Sébastien, un camp militaire sous Louis XIV dans la plaine d'Achères-Saint Germain-en-Laye.

Un moment intense de découvertes sur quatre années de recherches.



Conférence du 23 janvier 2016


Vigne et vin en Ile-de-France, d'hier à aujourd'hui


Un accueil très chaleureux par notre conférencier, Henry Le Rouzic qui peu habitué à animer des conférences historiques, nous en  a fait une avec beaucoup de brio.

L'histoire de la vigne en Ile-de-France est une page historique peu connue...des vignes un peu partout autour de Paris qui servaient de grands crus de qualité entre autre à Louis XIV.

Une dégustation de vins avant de découvrir la visite du musée remplie d'anecdotes et de passion.

 

Un livre de la SHAPVOV à décourvrir sur ce sujet passionnant:

La Vigne et le vin en Île-de-France par  Marcel Lachiver.

En vente en ce moment.



Conférence du 12 décembre 2015


Des ballons et des hommes


Nous nous envolerons avec Jean Deschamps, ancien pilote instructeur de ballons à gaz, pilote de Montgolfière.

Une histoire passionnante à travers des personnages comme Pilâtre de Rozier et Jacques Charles...un voyage intemporel à travers l'histoire de l'aérostation.

 


Conférence du 14 novembre 2015


L'art du camouflage pendant la Grande Guerre


 L'art du camouflage pendant la grande guerre vous permettra de comprendre que des artistes et non des ingénieurs militaires trouveront une nouvelle arme: le camouflage.

Car pour survivre, il faut être invisible...  


Conférence du 10 octobre 2015


Les femmes dans la Première Guerre mondiale, l'exemple des dames écossaises de Royaumont




Isabelle Joz-Roland, professeur agrégée dans le Val-d'Oise, a publié Tempête sur Royaumont, sur la Révolution Française à l'abbaye, puis Une femme libre sur la chanteuse d'opéra Sophie Arnoult, qui a habité à Luzarches pendant la Révolution française.

Elle a poursuivi avec une trilogie commencée avec les femmes médecins de Royaumont : Royaumont ... Si loin des landes écossaises, poursuivie avec le Front Populaire à Asnières sur Oise : L'Esquisse d'un rêve 1936 et enfin avec Quand les blés sont sous la grêle, sur la Seconde Guerre mondiale dans la vallée de l'Oise. 

Grâce à l'écriture, elle a pu allier ses deux passions, la littérature et l'Histoire, une Histoire plus concrète et, en utilisant le roman, plus humaine. Une approche qui transparaîtra aussi dans cette conférence sur les femmes de Royaumont.


Avis de Claude Legout (le 12/10/2015) :

Conférence originale durant laquelle, en partant des suffragistes anglaises (suffragettes en dérision), Isabelle Joz-Roland nous a développé l'exemple de ces femmes médecins et infirmières qui ouvrèrent, sans hommes, à soigner 10 000 blessés en 4 ans à l'abbaye de Royaumont qu'elles avaient aménagée à grand peine  avec peu de moyens.