Conférences 2022


 Les conférences sont réservées exclusivement à nos adhérents.

Néanmoins, pour les personnes non adhérentes , nous proposons une conférence gratuite.

Si vous êtes intéressés par nos autres conférences et découvrir nos nombreuses activités, nous vous proposons une adhésion annuelle.

 


Conférence samedi 10 décembre 2022


                               Émile Zola et son épouse Alexandrine

                                             Par Violaine Monnerot

 

     Violaine Monnerot, professeure de lettres retraitée et arrière-petite-fille d’Émile Zola, reste très attentive à l’histoire de sa famille. Elle nous rappellera plusieurs épisodes de la carrière de son aïeul, en rapport avec la vie privée de cet écrivain éminent.

     Notre conférencière s’attachera particulièrement au couple Émile et Alexandrine Zola, animés par la même passion de vérité et de justice. La correspondance inédite de l’épouse révèle une personnalité forte sur laquelle l’écrivain et l’homme, mari et père, pouvaient s’appuyer.

     Alexandrine Meley (1839-1925) rencontra Zola à l’époque où ils fréquentaient les maîtres de l’Impressionnisme, et où Édouard Manet faisait son portrait. Née dans le Paris populaire des petits métiers, elle recevra plus tard à sa table, après son mariage en 1870 et l’achat de la maison de Médan en 1878, Flaubert, Maupassant, Huysmans, Cézanne et bien d’autres grands noms.

     Dans sa correspondance, on découvrira Alexandrine transmettant aux deux enfants d’Émile et de Jeanne Rozerot les trésors d’un milieu culturel, scientifique et littéraire en pleine effervescence.

     Une conférence sensible et incarnée vous attend.



Conférence samedi 19 novembre 2022


 

     Dans le sillage de Pierre Milza, René Rémond et Serge Berstein, Jean-Claude lescure s’est formé dans le domaine de l’histoire politique et culturelle et a été nommé professeur des universités à Grenoble en 2001. Il est actuellement en poste à l’université de Cergy-Pontoise, et enseigne à l’institut d’études politiques de Saint-Germain-en-Laye.

     En janvier 2017, il nous avait passionnés lors de sa conférence sur la Grande Guerre en vitrail. Ce samedi 19 novembre, il viendra nous éclairer sur l’origine de l’érection de la statue du général Victoire-Emmanuel Leclerc, dressée avantageusement  depuis 1869 en haut du grand escalier de la rue Impériale (rue Thiers). Mais, depuis plusieurs années, cette statue du général né à Pontoise en 1772 est devenue un sujet polémique en raison de la répression brutale que Leclerc dut exercer à Saint-Domingue en 1802.

 

     On peut compter sur Jean-Claude Lescure pour nous présenter le plus objectivement possible les diverses facettes du personnage, afin de nous faire comprendre pourquoi, à propos de cette statue, la vérité historique doit être reconnue et mentionnée.



Conférence samedi 15 octobre 2022


Mathieu Lours, agrégé et docteur en Histoire, est enseignant en histoire de l’art en classes préparatoires et en histoire moderne et histoire de l’architecture à l’université de Cergy-Pontoise.

Spécialiste de l’architecture religieuse, notamment des cathédrales, il a consacré de nombreux ouvrages à ce domaine, comme le Dictionnaire des cathédrales (Gisserot, 2008), L’Autre temps des cathédrales (Éditions A. et J.Picard, 2010) et Cathédrales d’Europe (Citadelles & Mazenod, 2011) co-écrit avec Alain Erlande-Brandebourg.

Son dernier ouvrage, Notre-Dame des siècles. Une passion française, paru en novembre 2021, retrace les grandes et petites heures de Notre-Dame à travers les âges, les régimes, les évènements et les personnages qui ont fait la France, expliquant l’émotion qui a suivi l’incendie de l’édifice. Mathieu Lours est d’ailleurs intervenu à plusieurs reprises sur les médias pour son expertise.

Il nous présentera ici le rôle de Notre-Dame en tant que modèle architectural et atout politique de la monarchie française aux XVIIe et XVIIIe siècles. A coup sûr un moment passionnant dans le cycle de nos conférences !



Conférence samedi 11 juin 2022


                  Rosalie Jullien (1745-1824), témoin éclairé de la Révolution française

   Bien peu de Pontoisiens et de Saint-Ouennais avaient jusqu’à une période récente entendu parler de la famille Ducrollay, dont plusieurs enfants se sont distingués à des titres divers.

     L’échoppe de Jean Ducrollay, taillandier, est au début du XVIIIe siècle installée sur le pont de Pontoise. Mais, à sa mort, sa veuve place ses deux fils Jean et Jean Charles chez leurs oncles, orfèvres à Paris. Le talent de Jean, qui crée de superbes tabatières et étuis en métaux précieux, lui vaudra une renommée internationale.

     Son frère Philippe, marchand mercier, reste à Pontoise, tout comme sa fille Charlotte. Mais la seconde, Rosalie, très cultivée et dotée d’un grand sens politique, épouse vite les idées révolutionnaires au même titre que son mari Marc Antoine Jullien, devenu député à la Convention, et que l’un de ses fils, envoyé en mission.

   De Paris où elle réside, elle leur écrit lorsqu’ils sont en province des dizaines de lettres dans lesquelles elle leur fait part des principaux évènements auxquels elle assiste ou qu’elle se fait rapporter, et des réflexions qu’ils suscitent chez elle.

   C’est donc un témoignage exceptionnel qu’Annie Duprat, historienne spécialiste d’iconographie historique et d’histoire de la Révolution française, a étudié, au même titre que le devenir de ce couple dont la descendance s’est également illustrée dans des domaines divers.

   Elle nous en fera part sous forme d’un exposé favorisant les échanges avec le public.



Conférence samedi 21 mai 2022


                Emilie du Châtelet, une femme d’exception au siècle des Lumières

                        Par Marie-Thérèse Lhonoré, professeure agrégée d’histoire.

     Décédée en 1749 à 42 ans, Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet,  a eu une vie courte mais intense. Douée de multiples talents, elle vécut passionnément et ne fit jamais rien à moitié. Elle fut la compagne de Voltaire pendant près de vingt ans et son souvenir est indissociable de celui de cet illustre ami. Ce qui ne l’empêcha pas d’être aussi une brillante femme de science, physicienne et mathématicienne. Elle traduisit  et clarifia les œuvres de Newton, et,  jusqu’à nos jours, cette traduction reste une référence pour les scientifiques. Son mérite est d’autant plus grand que l’accès à la connaissance n’était pas chose aisée pour les femmes, même au Siècle des Lumières où certains n’étaient pas loin de penser, comme  Aristote, que les femmes sont des demi-échecs de la nature.

     Pourtant, le 18e siècle fut une période où les femmes connurent une certaine liberté, et Emilie, si elle est la plus célèbre, n’est pas la seule à avoir pu accéder au plus haut niveau des connaissances de son temps, et même à les faire progresser.

     Ce 21 mai 2022, Marie-Thérèse Lhonoré, l’une de nos conférencières appréciées, nous fera revivre cette vie exceptionnelle, à la fois de femme et de scientifique notoire.

 



Conférence samedi 9 avril 2022


     Les deux complices teneurs des archives de la municipalité de Pontoise, Pascal Gaillard et Sébastien Clément vont nous présenter toute la richesse des archives de la ville et nous donner le mode d’emploi pour pouvoir les utiliser de manière optimum.



Conférence samedi 12 mars 2022


par Claude Legout, vice-président de la Société historique et archéologique de Pontoise.

 

    Nous avons déjà maintes fois détaillé l’exploit de Jacques Charles le 1er décembre 1783. Cet aéronaute précurseur ne savait pas alors qu’un an après, le 4 juillet 1784, allait naître Julie Bouchaud des Hérettes, qui devint sa jeune épouse 20 ans plus tard.

    L’itinéraire de la courte vie de Julie vous sera retracé depuis Saint-Domingue : Saint-Paterne-Racan près de Tours, puis Paris et son salon comme épouse du membre de l’Institut Jacques Charles, puis les Cent-Jours à Gand où elle suivit Louis XVIII, et enfin son séjour de l’été  1816 sur les bords du lac du Bourget.

    On s’attachera surtout à cette dernière année de notre héroïne, de septembre 1816 à décembre 1817, quand elle sera devenue l’Elvire d’Alphonse de Lamartine. On découvrira, en partie à travers sa correspondance, comment l’inspiratrice d’une grande passion est devenue la muse du poète, à la croisée nostalgique d’une  recherche du temps perdu et du mythe de l’éternel retour.



Conférence samedi 12 février 2022


     Nous connaissons Béatrice Cabedoce depuis de nombreuses années comme une des animatrices passionnées de l’Atelier de restitution du Patrimoine et de l’Ethnologie au conseil départemental du Val-d’Oise.

     Comme cadeau pour son départ en retraite, elle nous offre une histoire illustrée et vivante, presque vécue, des jardins ouvriers puis familiaux franciliens, dont l’existence dans le paysage a humanisé nos promenades d’enfance et d’âge adulte.



Conférence samedi 15 janvier 2022


     Jacques Hanraye, docteur en histoire et agrégé, travaille depuis des années en collaboration avec Vincent Farion, sur l’histoire de la carrière Lambert de Cormeilles-en-Parisis. Ce qui l’a amené à étudier l’importance du trafic fluvial sur la Seine et l’Oise dans la commercialisation locale et internationale du plâtre et de ses dérivés.

     Il nous présentera le résultat de ses recherches lors d’une projection abondamment illustrée, issue de son récent et passionnant ouvrage sur le sujet.